mardi 8 mai 2018

26 MAI 2018

APPEL À LA MONTEE AU MUR DES FÉDÉRÉS

LA COMMUNE : UN PEUPLE EN MOUVEMENT

Chaque année, la Commune rajeunit. Plus le temps passe et plus son message semble devenir actuel. Si, un temps, elle fut nostalgie, elle redevient une espérance. Dans la continuité du thème 2017, « Peuple au pouvoir, pouvoir du Peuple », notre montée au Mur des Fédérés, le samedi 26 mai 2018, est placée sous le signe de « la commune, un Peuple en mouvement ».

Symbole de la commune, symbole donc des luttes pour la Liberté, pour te progrès social de toutes les résistances aux attaques - contre la laïcité, le droit de grève, la démocratie, les acquis sociaux, La présence des immigrés -, le Mur des Fédérés est un haut lieu de la mémoire collective.

Il est vrai que la Commune apporta un nombre impressionnant de mesures, telles que la séparation de l’Église et de l’État, l’ébauche d’une véritable démocratie, la défense des services publics, l’émergence d’un vrai droit du travail, la réquisition des entreprises abandonnées et des logements vacants, l’égalité des salaires à compétence égale et un rôle plus important reconnu aux femmes, l’éducation et la culture accessibles à toutes et tous, la reconnaissance des étrangers comme des citoyens à part entière....

Pourtant, 147 ans plus tard, la Commune reste un des moments les plus mal connus et les plus calomniés de notre histoire. Mais les choses évoluent doucement, avec la proclamation par l’Assemblée nationale, le 29 novembre 2016, de la réhabilitation des communardes et communards injustement condamné.e.s, demandant aussi que « soient mieux connues et diffusées les valeurs républicaines portées par les acteurs de la Commune de Pais ».

Dans la continuation de la mémoire populaire autour de la Commune de Paris, nous appelons toutes celles et ceux qui veulent résister aux atteintes aux droits sociaux et démocratiques et lutter pour en conquérir de nouveaux, à se rassembler le 26 mai au Mur des Fédérés pour réaffirmer l’actualité des idéaux de la révolution du printemps 1871.

Non, l’Histoire ne s’est pas arrêtée ! 0ui, l’avenir reste un chantier ouvert ! La Commune est vivante, ses prémonitions affirment sa modernité et elle brille comme un espoir au firmament.

RENDEZ-VOUS SAMEDI 26 MAI 2018, I4H30

ENTRÉE DU CIMETIÈRE DU PÈRE-LACHAISE

RUE DES RONDEAUX, PARIS XX, MÉTRO GAMBETTA

Lire les signataires de l’appel




Le bulletin trimestriel


Articles les plus récents

vendredi 11 mai 2018

Macron, héritier des Versaillais

Dans le documentaire publié lundi soir sur France 3, Emmanuel Macron évoque sa réception de Vladimir Poutine à Versailles. Propension monarchique, lui suggère-t-on ? En aucun cas, répond-il : « (...)

mardi 8 mai 2018

1871 EN 1968
D’UN PRINTEMPS À L’AUTRE

En mai-juin 1968, la Commune de Paris n’est pas une référence omniprésente, beaucoup moins agissante que celles de juin 1936 et d’octobre 1917. En 1968 et en 1969, il n’y a pas de grande montée au « (...)

mardi 8 mai 2018

LE DRAPEAU ROUGE

Le thème des prochains Rendez-vous de l’Histoire, qui auront lieu à Blois du 10 au 14 octobre 2018, sera « La puissance des images ». Il me semble que le drapeau rouge pourrait être une bonne (...)

mardi 8 mai 2018

LES ENFANTS COMBATTANTS DE LA COMMUNE

La participation des enfants aux combats de la Commune de Paris est devenue avec le temps un objet d’étude à part entière . Il est vrai que les sources existent. Il y a d’abord, aux Archives (...)

mardi 8 mai 2018

MABILLE L’INSOUMIS

Dans L’Intransigeant du 5 février 1882 fut insérée une « touchante lettre de faire-part » : « Citoyens, vous êtes priés d’assister à l’enterrement civil du citoyen Charles Mabille, ancien combattant de 1830, (...)