André Thouin, jardinier - naturaliste, professeur du Muséum

André Thouin (1747 -1824) est né et mort au Jardin des Plantes de Paris. Une rue du Ve arrondissement porte son nom. Il est aujourd'hui presque inconnu du grand public, mais sous la monarchie, la Révolution et l' Empire, il était célèbre dans toute l'Europe et même au-delà. Un cap Thouin sur la côte australienne en témoigne. Nous sommes redevables à cet extraordinaire jardinier d'un grand nombre de plantes aujourd'hui familières qu'il a introduites et acclimatées en France au Muséum national d'Histoire naturelle, notamment le dahlia. Élève de Buffon et fils d'un jardinier du Roy, orphelin à 17 ans, il suivit des études classiques. Ayant déjà un solide bagage scientifique en partie héréditaire et en partie acquis auprès de Bernard de Jussieu, il fut nommé à la succession de son père chef jardinier du Jardin des Plantes de Paris. Sans son action le jardin du Roy aurait pu disparaître à la Révolution. Thouin partageant l'idéal républicain s'engagea dans la politique avec la fougue que lui dictait son esprit généreux. Il siégea à l'Assemblée municipale de Paris aux côtés de Mirabeau, de Sieyès, de Talleyrand et de Danton, tint sa place au côté de Fabre d'Églantine dans l'élaboration du calendrier républicain, auquel il ne manqua pas de s'intéresser en tant que jardinier et botaniste. Le 22 septembre 1792 1a Convention nationale décrète que ce jour est le premier de la République et le 25 octobre 1793 (4 Brumaire An I ) un calendrier plein de charme où l'année est racontée par les graines, les pâturages, les plantes, les fruits et les fleurs est accepté par les élus du peuple. Contrairement au système métrique utilisé dans le monde entier, l'organisation décimale de l'année ne fut malheureusement pas acceptée, souvent sous la pression des clergés, par les autres nations. La République française issue de la Révolution de 1789 a laissé de grandes traces dans l'histoire de l'humanité, mais son calendrier fut rapidement jeté et ne sera utilisé en France que pendant treize années. À la première conception de celui-ci tout imprégnée de culture antique proposée par Romme député d'Auvergne et l'astronome Lalande, Thouin homme de bon sens suggère un calendrier destiné à tous les citoyens, mais qui doit jouer un rôle de guide auprès des paysans et des jardiniers. Selon lui, les plantes seront choisies parmi celles qui sont familières ou connues, vivaces ou cultivables, utiles, et ceci en fonction de la saison, de l'époque de leur floraison ou de leur fructification, de leur semis ou de leur récolte. Alterneront avec elles les outils agricoles ou de jardinage et certains animaux utiles. Commissaire de la République de 1789 à 1800, professeur de culture de 1800 a 1815, directeur du Muséum, membre de l'Institut et de diverses sociétés savantes, Thouin passera le restant de sa vie au Jardin des Plantes de Paris, à l'écart de la société intellectuelle et politique et du « Tour-Paris ». Travailleur acharné il manifestera contre les honneurs une attitude distante que seul le poids de ses origines sociales peut expliquer.

Il mourut à 78 ans entouré du respect des scientifiques et de l'admiration du monde horticole et agricole, mais bien ignoré par la grande majorité de ses concitoyens. Un genre de la famille des Sapindacées lui fut dédié le Thouinia. Ces plantes originaires d'Afrique tropicale (Thouinia dicarpa) du Mexique (Thouinia descendra) de Cuba (Thouinia canescens) perpétuent son nom dans les herbiers et les jardins botaniques du monde entier. Pour nous, jardiniers, André Thouin reste une personnalité emblématique de notre profession, modeste, humble face à la nature, son approche du monde végétal et sa quête d'un bien-être plus grand pour les hommes en font un grand jardinier au Panthéon de l'Horticulture.

Pourtant peu de gens lui rendirent l'hommage qu'il mérite, pas même les grands hommes qui accompagnèrent à sa dernière demeure celui qui fut l'un des derniers jardiniers du Roy avant d'être le premier jardinier de la République.

Claude Bureaux

Chef Jardinier du Jardin des plantes de Paris