Si elles n’avaient pas le droit de vote, les femmes ont participé activement à la vie de La Commune. Le 11 avril 1871, elles ont créé l’Union des femmes pour la défense de Paris et les soins aux blessés. Elles prenaient la parole chaque jour dans les clubs, dans les réunions de quartiers pour que les femmes soient actives et aident la Commune à mettre en place des mesures sociales comme l’égalité des salaires entre institutrices et instituteurs, le versement d’une pension aux veuves des fédérés tués au combat (qu’elles soient mariées ou non) ainsi qu’aux enfants légitimes ou naturels, la création d’une école professionnelle de jeunes filles.

Les femmes ont défendu la Commune jusqu’au bout, elles étaient sur les barricades pour lutter contre les versaillais.

Après cette présentation des échanges eurent lieu ; plusieurs questions furent posées sur la Commune, sur son œuvre et sur les actions des femmes.

FB ET PHILIPPE LECLERC