Notes de lecture

SOUFFRANCES ET HUMILIATIONS EN NOUVELLE-CALÉDONIE François Jourde : Les souvenirs d’un membre de la Commune et Les condamnés politiques en Nouvelle-Calédonie

Les livres écrits par les acteurs de la Commune ont cette puissance du témoignage qu’aucun autre ouvrage ne peut contenir. Les Éditions Le bas du pavé nous offrent Les souvenirs d’un membre de la Commune de François Jourde, délégué aux finances, suivi de Les condamnés politiques en Nouvelle-Calédonie de François Jourde et de Paschal Grousset, journaliste, tous deux déportés dans des conditions effroyables.

ELISÉE RECLUS

Thomas Giraud, Elisée : Avant les ruisseaux et les montagnes

Dans le VII e arrondissement de Paris existe, depuis le siècle dernier, une avenue qui porte le nom d’Elisée Reclus. Seule indication sur la plaque : « géographe » ; rien sur son appartenance à la Commune de Paris. Édouard Vaillant, délégué à l’Instruction publique, l’avait nommé en avril 1871 responsable de la Bibliothèque nationale. Son nom est resté dans les mémoires grâce à la parution, entre 1876 et 1894, de sa Nouvelle Géographie universelle en 19 volumes.

UNE HISTOIRE POPULAIRE DE LA FRANCE

Les luttes et les rêves. Une histoire populaire de la France de 1685 à nos jours

Dans la période réjouissante de parutions s’attachant à raconter une histoire populaire, il est plus que temps de présenter l’ouvrage de Michelle Zancarini-Fournel, professeure émérite à l’Université de Lyon 1 : son livre si précieux se situe dans le sillage de la pensée de l’historien Edward P. Thompson, insistant sur la nécessité de faire une « histoire par en bas ».

 LES FEMMES DANS LA COMMUNE

Les femmes de la Commune

Eloi Valat, peintre et dessinateur, nous a déjà offert de belles planches sur la Commune de Paris (Journal de la Commune, La Semaine sanglante) et sur Jules Vallès. Chargés d’émotions et de vérité graphique, ses ouvrages sont toujours des partages forts sur cette période-phare de l’histoire du mouvement ouvrier.

LES ANNÉES CRISTAL

LES ANNÉES CRISTAL

Ce livre relate l’ascension d’une famille d’industriels, de la fin du règne de Louis-Philippe à la fin de la Commune de 1871.

On y suit l’essor d’une cristallerie de Clichy, grâce à la découverte d’un cristal exceptionnel, et à la volonté du fondateur, Joseph Maës, personnage sympathique et paternaliste, avec, en toile de fond, les révolutions sociales de 1848 et 1871.

GUILLEMIN RÉÉDITÉ

LaCommune Henri Guillemin

À l’approche du 150e anniversaire, les éditions Les Mutins de Pangée (www.lesmutins.org) et Utovie (www.utovie.com) publient un coffret livre/DVD regroupant l’œuvre audio-visuelle et écrite produite par Henri Guillemin à l’occasion du centenaire de la Commune.

LA FRATERNITÉ SANS RIVAGES

72 immortelles

72 jours d’espoir, de joie, de fraternité. Jean Chérasse nous livre une approche originale de la Commune, cette république sociale, à travers une éphéméride précise. Jour après jour, il s’appuie sur le Journal officiel de la Commune , les communiqués, les déclarations, les témoignages des communards, mais aussi des opposants, et même sur le programme de la Comédie-Française et la météo du jour. C’est la vie quotidienne des Parisiens qui nous est relatée.

 GUSTAVE LEFRANÇAIS UNE NOUVELLE ÉDITION
Gustave Lefrançais : Mouvement communaliste

Condamné à mort par contumace en 1872, Gustave Lefrançais publie en Suisse, dès 1871, Étude sur le mouvement communaliste. Ce livre vient d’être réédité avec une préface de Jacques Rougerie (1). L’Étude est complétée par différents textes, des « pièces justificatives », dont une analyse de la journée du 31 octobre 1870 et un texte court, La Commune et la Révolution, où Lefrançais définit ce qu’il entend par communalisme.

 
UN HIVER DE CHIEN (PARIS 1870-1871)

Un hiver de chien

C’est une enfant des faubourgs, de la Butte-aux-Cailles, du XIIIe naissant, qui nous fait découvrir ce que fut cet hiver terrible, du 14 novembre 1870 au 26 janvier 1871, très peu de temps avant le début de la Commune de Paris.

 
DE LA RIVIÈRE BLEUE À LA SEINE ROUGE SANG

DE LA RIVIÈRE BLEUE À LA SEINE ROUGE SANG

« VIVE LA COMMUNE »

sur le drapeau rouge du 143e Bataillon de la Garde nationale fédérée en première de couverture, le titre emprunté à Jules Vallès, une dédicace : « À Marthe et à tous les vaincus — pas parce qu’ils ont été battus, mais parce qu’ils se sont battus »,

 
DES GRAINES SOUS LA NEIGE

Graines sous la neigeCe « roman graphique » retrace la vie de Nathalie Le Mel, depuis son enfance à Brest jusqu’à Paris en 1913. Elle s’engage à fond dans tous les combats de son époque à Brest, Quimper puis Paris : luttes pour les droits des femmes et luttes sociales.

 
L’APOTHÉOSE DE LA CANAILLE OU DES ARTISTES CONTRE LA COMMUNE

apotheose-de-la-canailleCe livre centre presque toute son étude sur un grand tableau de 4,30 mètres sur 3,32 mètres, proposé au Salon des artistes de 1885 comme révélateur de la réaction de nombreux artistes à l’événement qu’a été la Commune.

 
LOUISE MICHEL LA VIERGE ROUGE

LOUISE MICHEL LA VIERGE ROUGECette bande dessinée a l’originalité d’avoir été créée par deux auteurs anglo-saxons : Mary M. Talbot, auteure d’ouvrages qui révèlent son goût pour l’histoire et les combats féministes, et Bryan Talbot, écrivain, dessinateur de bandes dessinées, universitaire distingué, docteur honoris causa de plusieurs universités.

 
PIERRE VINCLAIR LA FOSSE COMMUNE

PIERRE VINCLAIR LA FOSSE COMMUNEDéjà auteur d’un long poème évoquant la Commune, publié dans son recueil Les Gestes impossibles chez Flammarion en 2013, Pierre Vinclair, professeur de philosophie, romancier, poète et essayiste, nous livre ici un roman entièrement consacré aux événements parisiens du 18 mars au 28 mai 1871, qu’il met habilement en relation avec la vague d’attentats anarchistes de décembre 1893 (Auguste Vaillant à l’Assemblée nationale) à février 1894 (Emile Henry au café Terminus près de Saint-Lazare).

 
LA COMMUNE DE PARIS 1871 AVEC LES OUVRIERS MAÇONS DES CONFINS BERRY, MARCHE ET LIMOUSIN

LA COMMUNE DE PARIS 1871 AVEC LES OUVRIERS MAÇONS DES CONFINS BERRY, MARCHE ET LIMOUSINNotre ami Jean Chatelut, ex-maître de conférences à la Faculté de Médecine et de Pharmacie de Limoges, maire honoraire de la commune de Saint-Benoît-du-Sault dans le sud de l’Indre, vient de faire paraitre un bien bel ouvrage, très précieux pour l’histoire. Cette parution est l’aboutissement d’un intérêt porté depuis de longues années par l’auteur aux maçons de la Commune, tous natifs de province.

 
COMMUNARDES ! DEUX BD SUR LA COMMUNE

Tome 1 - Les éléphants rouges Tome 1 - Les éléphants rouges

éléphants rouges

Durant l’hiver qui précéda la Commune, Paris assiégé par les Prussiens et coupé de toutes sources de ravitaillement, a connu, parmi d’autres maux, une terrible famine. Une gamine de Paris, Victorine, 11 ans, nous fait vivre le quotidien du peuple de Paris.

 
LA COMMUNE DE PARIS 1871 PAR SAVIGNAC ET GUÉRIN

 LA COMMUNE DE PARIS 1871 PAR SAVIGNAC ET GUÉRINCet album est réalisé par deux passionnés de l’histoire des mouvements révolutionnaires. Un Parisien de la garde nationale observe, raconte et commente les principaux évènements, depuis le début de l’année 1870 jusqu’à la fin de la répression.

 
LE PARIS DE LA COMMUNE

LE PARIS DE LA COMMUNECet ouvrage regroupe les conférences prononcées au Petit Palais à l’occasion du 140e anniversaire de la Commune de Paris par Jean-Louis Robert, Sylvie Aprile, Laure Godineau, Claudine Rey, et Jacques Rougerie.

 DANS LE REGARD DE LOUISE

DANS LE REGARD DE LOUISEÉcrite par Georges Dupuis, un auteur dramatique féru d’histoire, cette pièce de théâtre se compose de sept tableaux et met en scène Louise Michel et un médecin de quartier, personnage fictif, avec qui elle va sympathiser au fil des visites à domicile.

 
COURBET OU LA PEINTURE A L’ŒIL

COURBET OU LA PEINTURE A L’ŒIL

COURBET EN SA LIBRE PAROLE

On n’en finit pas de sonder Courbet difficile à caractériser par ses seules positions publiques, esthétiques et politiques, d’ailleurs à découvrir dans leur entier en relation avec son œuvre peinte.

 
CLAUDINE REY
NATHALIE LE MEL,
RELIEUSE ET COMMUNARDE

CLAUDINE REY NATHALIE LE MEL, RELIEUSE ET COMMUNARDE
Préfacé par Roger Martelli, historien, ce petit opus illustré de Claudine Rey est issu d’une conférence-débat à l’Institut CGT d’histoire sociale du Livre parisien.

 
ROBERT TOMBS
PARIS, BIVOUAC DES RÉVOLUTIONS,  LA COMMUNE DE PARIS DE 1871

ROBERT TOMBS PARIS, BIVOUAC DES RÉVOLUTIONS,  LA COMMUNE DE PARIS DE 1871Ce livre est écrit par Robert Tombs, professeur au Saint John’s Collège de Cambridge, un des grands spécialistes en Grande Bretagne de la Commune [1]. Cette version française d’un livre publié à Londres en 1999 a été mise à jour et tient compte de tous les ouvrages historiographiques écrits depuis dans une synthèse très éclairante.

 
PLAISANCE PRÈS MONTPARNASSE.
QUARTIER PARISIEN 1840-1985

PLAISANCE PRÈS MONTPARNASSE. QUARTIER PARISIEN 1840-1985Voici l’histoire d’un bourg populaire, d’artisans et de déclassés, qui est devenu un faubourg puis un quartier de Paris. Il est moins connu que Belleville ou Montmartre, il est comme éclipsé par la présence plus brillante du Montparnasse voisin.

 
ALPHONSE DAUDET
40 ANS DE PARIS 1857-1897

ALPHONSE DAUDET 40 ANS DE PARIS 1857-1897Alphonse Daudet fut anti communard, comme presque tous les grands écrivains français de l’époque. Mais s’il n’eut pas la violence haineuse de beaucoup, si le ton de ses contes reste plus badin et au second degré, il rejoint néanmoins ses amis Flaubert et Edmond de Goncourt dans leurs jugements. On vient de rééditer 40 ans de Paris 1857–1897 dans une édition de poche, reprenant plusieurs textes sur Paris en accord avec son fils Lucien Daudet.

 
JEAN BARONNET
IMAGE DU SIÈGE DE PARIS

Images du siège BaronnetLes 224 pages que Jean Baronnet a publiées en 2010 aux éditions de l’Amateur constituent un bon ouvrage de référence iconographique sur le Siège de Paris.

 
ELOI VALAT
LA SEMAINE SANGLANTE DE LA COMMUNE DE PARIS

Eloi Valat

Après Le Journal de la Commune et L’Enterrement de Vallès, voici La Semaine Sanglante, dernier volume de la trilogie consacrée à la Commune de Paris par Eloi Valat, dédié aux morts de la Semaine sanglante.

 
ALEXIS TRINQUET DANS l’ENFER DU BAGNE

L'enfer du bagneAlexis Trinquet était un bouif, terme d’argot qui désigne à la fois un cordonnier et un personnage fier, précise Bruno Fuligni dans la préface des Mémoires d’un transporté de la Commune. Depuis le célèbre Père Duchesne de la Révolution de 1789, les savetiers sont réputés «  forts en gueule », rappelle-t-il.

 
LOUISE MICHEL, POÉTESSE

Louise Michel poétesseCe recueil illustré a été édité à l’occasion du 140e anniversaire de la Commune par l’association culturelle laïque Pythéas et regroupe huit livres de poèmes de Louise Michel, retranscrits à partir de leur première édition vers 1890.

 

La publication des Souvenirs et Aventures de ma vie, texte généreusement attribué à Louise Michel par Mme Josiane Garnotel, a fait l’objet d’un compte rendu dans le bulletin du 3e trimestre 2012 (bul.51), lequel suscite de ma part les plus expresses réserves.

LES LIMOUSINS DE LA COMMUNE DE PARIS (1871)

Les Limousins de la Commune de Paris

Cette étude spécifique sur les Limousins de la Commune de Paris a le très grand mérite de mettre en lumière les Parisiens natifs de province qui ont participé à ce grand rêve révolutionnaire que fut la Commune de Paris 1871.

Jean Allemane, typographe et communard

Jean Allemane
Jean Allemane en 1906

Depuis le 24 mai 2011, un square parisien porte le nom de Jean Allemane, avec cette plaque : «  1843-1935. Ouvrier typographe.

L’émancipation des travailleurs. Une histoire de la Première Internationale.

L'émancipation des travailleurs

Il faut saluer la parution de ce livre qui, sous une forme concise claire et bien documentée retrace l’histoire de l’AIT cette tentative inédite, « celle de l’organisation fraternelle de militants ouvriers décidés à inventer leur avenir eux – mêmes, en dépit des concurrences nationales, des guerres impérialistes et d’un capitalisme déjà mondialisé  ».

 LES JOURNAUX DE DEUX PROTESTANTS PARISIENS

- Agnès de Lingua de Saint Blanquat, Roger Parmentier, Napoléon Peyrat, Journal du siège de Paris par les Allemands (1870), Paris, L’Harmattan, 2009

- Elie Reclus, La Commune de Paris au jour le jour (19 mars - 28 mai 1871) Théolib, 2011

Émile et Léonie, une aventure sous la Commune

Emile et Léonie

Nous sommes à Paris, le 16 mai 1871. Émile vole des cerises pour sa petite amoureuse aveugle, Léonie. Ce sont deux enfants des faubourgs qui vont vivre leurs propres aventures au sein des événements de la Commune. Le graphisme est original et les frimousses des jeunes héros sont attachantes. Les ressemblances sont frappantes avec les personnages ayant réellement existé : on reconnaît Napoléon III et Thiers.