LE MOUVEMENT COMMUNALISTE ET LE ROUSSILLON (1871-1880)

Jérôme Quarreti, Le mouvement communaliste et le Roussillon (1871-1880), Mémoire de maîtrise,  XIXe siècle en mémoires, 1997, 1 vol. (261 p.) Archives départementales (Pyrénées-Orientales) - BIB 15878. Bibliothèque Universitaire (Perpignan - Lettres) - ML 1997 QUA. Ce mémoire réalise à l'Université de Perpignan sous la direction de M. Michel Cade, maître de conférences, par notre ami Jérôme Quaretti nous parait une bonne occasion de souligner combien les travaux sur la Commune, ses origines, ses influences, peuvent nous faire progresser dans la connaissance de l'importance de la Commune dans le mouvement social en France.

Avançant en terre quasi inconnue, l'auteur trace avec bonheur un tableau de cette spécificité du mouvement républicain et socialiste dans la région de Perpignan. Il analyse les sources locales, les antécédents révolutionnaires, les idées des « rouges » et de leurs adversaires. Le dépouillement de la presse locale, des archives, permet un tableau riche et nuancé, appuyé sur des documents solides, mais non exempt de passion.
On souhaite bien sûr que l‘auteur poursuive ses recherches, mais aussi qu'il soit suivi dans sa tentative de mieux comprendre pourquoi, bien loin de n'être qu'une « insurrection parisienne », la Commune a pu féconder de son exemple le mouvement ouvrier français et international.
Les parties qui concernent la répression, la solidarité, la lutte pour l'amnistie, le retour des amnistiés à Port Vendres constituent autant d’invitations à en savoir plus sur la façon dont la France républicaine a vécu au plus proche du sentiment populaire, l'après-Commune. À qui le relais ?
Ce texte peut être consulté aux Amis de la Commune.

Raoul Dubois.

Jérôme Quarreti, Le mouvement communaliste et le Roussillon (1871-1880), Mémoire de maîtrise,  XIXe siècle en mémoires, 1997, 1 vol. (261 p.) Archives départementales (Pyrénées-Orientales) - BIB 15878. Bibliothèque Universitaire (Perpignan - Lettres) - ML 1997 QUA.

 

« LES MYSTÈRES DU SACRÉ-CŒUR »

Catherine Guigon, Les mystères du Sacré-Cœur, Éd. Seuil. Un roman d'amour et d'aventures à Montmartre dans la plus pure tradition des feuilletons populaires du XIXe, enlevé, fringant, vif avec une succession de rebondissements, tenant le lecteur en haleine.
Nous sommes en 1872, le héros Théo Archibault, propriétaire d'une vigne et d'un secret de fabrication produit un très bon vin, rien à voir avec la piquette courante, quand tombe une nouvelle qui vient rompre cette prospérité : Les terrains de la Butte seront réquisitionnés pour construire la basilique du Sacré-Coeur.
On y retrouve Clemenceau, Louise Michel, alors en Nouvelle Calédonie, où Théo, envoyé pour purger sa peine fera sa connaissance, Paul Féval, Valentin le désossé, puis un anarchiste qui veut faire sauter le Sacré-Coeur - comme dans le Paris de Zola - les promoteurs de la basilique Alexandre Legentil et Hubert Rohault de Fleury, Gambetta. Charcot...
Et puis, est évoqué le Chevalier de La Barre... et sa statue. Après les Mystères de Paris d’Eugène Sue, les Mystères du Sacré-Coeur de Catherine Guigon.

Claudine Tailhades
Catherine Guigon, Les mystères du Sacré-Cœur, Éd. Seuil. Un deuxième tome est en préparation.