En partenariat avec le 31e Festival de la bande dessinée de Bassillac, les Archives départementales de la Dordogne ont présenté une exposition consacrée à la Commune de Paris, du 5 octobre 2020 au 20 janvier 2021 et, depuis, en virtuel.

Périgueux - Vernissage de l'exposition consacrée à la Commune de Paris, du 5 octobre 2020 au 20 janvier 2021

La première partie a été réalisée, il y a quelques années, par notre association. Réimprimés pour l’occasion, ces 24 panneaux thématiques, richement illustrés de dessins, gravures et photographies d’époque, offrent une remarquable approche de la Commune, encyclopédique sur le fond et dynamique sur la forme. Ils retracent les origines, le déroulement, les enjeux politiques et sociaux et les grandes figures de cet épisode historique qui s’est achevé par une répression sanglante, et dont l’héritage est encore très vivace aujourd’hui.

La seconde partie met le 9e art à l’honneur en proposant des planches originales ainsi que des reproductions d’albums de bande dessinée, dont l’histoire se déroule pendant la Commune. L’adaptation du roman de Jean Vautrin, Le Cri du peuple, par Jacques Tardi, reste une référence incontournable sur le sujet, tant par ses qualités littéraires que par sa maîtrise du noir et blanc. Les illustrations de couverture des quatre volumes constituent des tableaux d’une intensité inoubliable. Avec des textes inédits, écrits spécifiquement pour l’exposition, Wilfrid Lupano éclaire les scénarios qu’il a livrés aux dessinateurs Xavier Fourquemin, Anthony Jean (qui présentent chacun une dizaine de planches originales) et Lucy Mazel (reproductions) dans le cadre du magnifique triptyque Communardes ! Leur talent respectif offre des œuvres extrêmement bien construites, où le réalisme des décors le dispute à la vivacité des mouvements et à l’expressivité des personnages. Enfin, les originaux en rouge et noir, d’une élégance rare, de Bryan et Mary M. Talbot, auteurs britanniques de Louise Michel, la vierge rouge, mettent en lumière le combat de l’une des figures les plus célèbres de la Commune.

À l’issue du vernissage, la projection de La Commune (Paris, 1871) (Peter Watkins, 2000, 3h30) était proposée au Multiplex CGR de Périgueux, par l’association Ciné-Cinéma. Le lendemain, lecture était faite de lettres de Louise Michel à la Médiathèque Pierre-Fanlac de Périgueux.

Cette exposition est toujours consultable sur le site des Archives départementales de la Dordogne.

 

CHRISTIAN REBIÈRE