En Indre, dans le cadre des conférences itinérantes consacrées aux natifs/tives insurgé.e.s de la Commune et à l’histoire locale sous la Commune, Jean Annequin tiendra la 8e conférence le jeudi 15 octobre à 18 heures au Blanc, à l’invitation des Amis du Blanc et de l’Université Populaire Blancoise.

Elle portera sur l’ancien canton du Blanc. Lucette Lecointe, une amie de Baraize, qui apporte son précieux concours à l’enrichissement biographique des natifs et natives de l’Indre, a fait une belle découverte : le destin après la Commune d’un Castelroussin, Pierre-Philippe Lebeau, seul condamné de la Commune à avoir réussi son évasion du bateau l’emmenant en Nouvelle-Calédonie et revenu en France après un périple dans la jungle brésilienne. Malgré la situation, le projet du 150e anniversaire reste bien sûr d’actualité, les préparatifs d’initiatives ayant été anticipés. Les réunions amicales des ami.e.s indriens à La Châtre et au Menoux chez Georges Chatain avec l’ami chilien Pedro Lopez, sans oublier les ami.e.s de Buzançais, ont permis de détailler les actions : ainsi, entre autres, le projet artistique interdépartemental, initié et géré par notre ami creusois Bernard, déjà bien lancé et avec plusieurs artistes locaux dont, dernière participante, Séverine de la Châtre.

Affiche de l'exposition Kanak à Bourges

Notre comité local n’a pas échappé aux restrictions générales d’activités, depuis la mi-mars. Le bicentenaire de Gambon en fut une victime notoire. Cependant, des échanges de courriels ont pu se dérouler entre Berrichonnes et Berrichons, amies et amis des comités locaux ou membres de l’association nationale. Vous lirez, à part (dans la rubrique « Lectures ») les activités du site Gilblog, tenu avec régularité par un de nos membres, Jean-Pierre Gilbert. Le site Vaillantitude, très actif, lui aussi, s’est associé à l’activité vierzonnaise de Ciné Rencontres ; chaque mois de cette étrange période a eu droit à une page fourre-tout interactive, choix assumé. Des vidéos : Francesca Solleville chantant Le Temps des cerises de son balcon, L’Internationale rock d’une émission chinoise, la pièce de théâtre Le rendez-vous du 18 mars, le détournement de la chanson « Vesoul »… Une excellente nouvelle : l’exposition Kanak au Musée du Berry (voir n° 82) est maintenue. Elle a été décalée du 1er juillet 2020 au 11 janvier 2021. La commissaire de l’exposition, Mme D. Deyber, a suggéré de faire ainsi un trait d’union avec les manifestations du 150e anniversaire. Nous avons marqué, à notre façon, l’évocation de la Semaine sanglante.

JEAN ANNEQUIN, MICHEL PINGLAUT, JEAN-MARIE FAVIÈRE