Nous pouvions craindre, en cette année épidémique, pour la tenue des Rendez-vous de l’histoire. Eh bien, non ! La 23e édition — la 7e pour ce qui nous concerne — s’est tenue à Blois du 7 au 11 octobre. Sans doute le public était-il moins nombreux, sans doute y avait-il moins d’exposants (nos voisins habituels, les amis robespierristes, n’étaient pas là), sans doute fallait-il prendre des précautions. Mais les Rendez-vous ont eu lieu, avec un programme toujours aussi foisonnant.

Rendez-vous de l’histoire de Blois 2020, le stand des Amies et Amis de la Commune

Il faut dire que le thème 2020 était de nature à nous motiver : « Gouverner ». C’est la première fois qu’un thème explicitement politique était au programme. Et la Commune était à l’affiche : outre le débat que nous organisions, pas moins de trois autres débats : « Relire la Commune de Paris », « Histoire mondiale de la Commune » (avec Quentin Deluermoz), « Philémon, vieux de la vieille, roman de la Commune, de l’exil et du retour ».

Rendez-vous de l’histoire de Blois 2020 – Table ronde : « Regards sur un gouvernement pas comme les autres : la Commune de Paris, XIXe – XXIe  siècles » avec (de gauche à droite) Jean-Louis Robert, Roger Martelli, Laure Godineau et Gilles Candar.

Notre table ronde avait tout pour attirer le public, d’abord le thème — « Regards sur un gouvernement pas comme les autres : la Commune de Paris, XIXe – XXIe siècles » : il ne s’agissait pas de discuter de la Commune en elle-même, mais des regards que les diverses composantes du mouvement ouvrier ont portés sur elle. La qualité du « plateau » ensuite : Gilles Candar, Patrizia Dogliani (malheureusement confinée en Italie au dernier moment), Laure Godineau, Roger Martelli et Jean-Louis Robert. Le public était au rendez-vous, avec 70 personnes, et aurait été plus nombreux sans les mesures restrictives dues à l’épidémie, qui en ont limité l’accès.

Le Ravachol – Mensuel fondé en 2017 à BloisDurant les trois jours du Salon du livre, notre stand a accueilli de nombreux curieux de la Commune. Comme d’habitude, nombre d’enseignants et d’étudiants sont venus à notre rencontre. Ainsi cet étudiant de Tours, qui était déjà venu l’an dernier, qui avait adhéré à l’association, et qui venait cette année nous remettre un exemplaire de son journal — Le Ravachol — où il avait écrit un article sur la Commune. Ou des prises de contact intéressantes, comme avec le directeur éditorial de la revue L’Histoire, qui prévoit d’évoquer la Commune l’année prochaine et veut être tenu au courant de nos activités. Ou encore le maire de Blois, qui a envisagé la possibilité d’organiser un évènement à l’occasion du baptême de l’école Joséphine-Marchais, une communarde blésoise déportée en Guyane.

Bref, malgré les circonstances particulières de ces Rendez-vous 2020, nous n’avons pas perdu notre temps, y compris en termes de ventes.

Rendez-vous en 2021, où le thème (dévoilé au moment de la clôture) ne manquera pas de nous motiver : le travail !

JEAN-LOUIS GUGLIELMI, MICHEL PUZELAT