Devant la maison de VaillantNous accueillîmes chaleureusement Gilles Candar à cette même gare où Édouard Vaillant rentra triomphalement d’exil en 1880, avant de le mener voir les maisons où ce grand homme est né et où il vécut (le cimetière, Gilles le connaissait déjà). Au début de la conférence, Michel Pinglaut, notre co-président pour le Cher, a fait les présentations au public de façon théâtrale (normal, car c’est réellement un homme de théâtre) :

« Voici devant vous Gilles Candar et Jean-Marie Favière, les deux grands spécialistes français vivants d’Édouard Vaillant ! » Pas faux, à condition de compter Gilles Candar pour au moins un et demi, mais c’est aussi une bonne idée de rendre hommage en creux aux grandes figures vaillantiques que sont Maurice Dommanget, décédé, et Jolyon Howorth, Britannique. Les sous-titres de nos livres, présentés en alternance et par ordre chronologique des parutions, disent le sens des propos tenus avec autorité par le président des Études jaurésiennes : La tête pensante de la Commune, Le socialisme républicain, Le grand socialiste, L’invention de la gauche. Il s’agit en effet de confirmer l’importance de Vaillant dans l’histoire politique et sociale, depuis la Commune de Paris jusqu’à la Grande Guerre.

Voilà qui a résonné étonnamment dans le contexte préélectoral européen du moment, et qui clôt brillamment un cycle initié ici même en 2015. La salle pleine et passionnée où se trouvaient, outre les locaux depuis longtemps sensibilisés au vaillantisme, nos Ami.e.s venu.e.s de Touraine, a goûté en connaisseuse cette magistrale mise au point. Mais c’est aussi le début d’un nouveau cycle, lequel nous conduira en 2021, Vierzon étant parmi les villes retenues pour les conférences itinérantes du 150e anniversaire avec Jean-Louis Robert, et Jean Annequin a rappelé à tous l’importance de ce lien Paris-Province. A plus court terme, nous atteignons les vacances, avec notre AG du 22 juin et le plaisir de recevoir le co-président national Joël Ragonneau, et avec la conférence de Michel Pinglaut sur Gustave Courbet, centenaire oblige, le 26 juin à Bourges. Tout est ou sera sur notre blog*.

JEAN ANNEQUIN, MICHEL PINGLAUT, JEAN-MARIE FAVIÈRE

* vaillantitude.blogspot.com