Hommage à la Commune au Prolé de Nimes

Du 18 au 25 mai 2019, notre comité, en partenariat avec plusieurs associations nîmoises, a fêté la Commune de Paris.

Le cadre : le café Le Prolé… « Prolé » pour « Prolétariat », évidemment... Fondée le 27 septembre 1908, la Maison du Prolétariat, avec son café, incarne plus de 100 ans de luttes sociales à Nîmes. Elle a certainement vu passer d’anciens communards : Vaillant, Camélinat... Une assistance nombreuse a participé à ces évènements dont le programme avait été élaboré avec l’association Les Amis du Prolé. (1)

Au programme : Les 23, 24, 25 mai : « Création, Action : peintures en direct » dans la cour du Prolé par les Contemporains parallèles ; toute la semaine, exposition historique sur la Commune de Paris ; Le 25 mai, une journée en hommage à la Commune :

11h : apéro littéraire avec Hervé Le Corre, en partenariat avec la librairie Diderot. Hervé Le Corre venu parler de son roman, Dans l’ombre du brasier, a répondu aux questions d’André Comushian, de la librairie Diderot, et du public ; son intervention a passionné l’auditoire notamment lorsqu’il a évoqué son travail de recherche, ou encore la question des femmes pendant la Commune...

15 h : vernissage de trois bâches peintes par les Contemporains Parallèles. Ces bâches à la mémoire des communard(e)s seront bientôt accrochées sur les murs de la cour du Prolé.

16 h : causerie autour de la Commune de Paris. - Raymond Huard, professeur émérite des universités, spécialiste du XIXe siècle a fait une présentation claire et concise des problématiques autour de la Commune. - Robert Malclès, président du Comité Gard-Cévennes, a rappelé les origines et les objectifs de notre association, notre volonté de faire mieux connaître les communards originaires de notre région. Ceux qui sont très connus : Louis-Nathaniel Rossel ou Gaston Crémieux, dirigeant de la Commune de Marseille, tous deux fusillés ; et d’autres moins connus comme Napoléon Gaillard, cordonnier nîmois, chef barricadier de la Commune, dont Raymond Huard nous avait parlé il y a quelques semaines. Ces introductions furent suivies d’un riche débat.

17 h 30 : 7 voix pour Alexis Rieutord, héros anonyme de la Commune de Paris, pièce créée et mise en scène par Jean-François Homo. Ce spectacle a conquis le public. Les 7 lecteurs et lectrices de la pièce, membres du Comité Gard-Cévennes, ont su faire vivre la Commune et l’histoire d’un communard « anonyme », Alexis Rieutord, originaire de Chamborigaud, condamné à la déportation par le Ve conseil de guerre, dont l’histoire a été reconstituée à partir des archives de l’armée de terre de Vincennes. Le Tel quel Théâtre a contribué à la réussite de ce petit spectacle.

20 h 30 : Chantons ensemble... Michèle Leho et Billy nous ont fait connaître leur répertoire, avec de nombreuses chansons reprises par le public.

Et le 21 juin, à l’invitation de l’Union Locale CGT d’Alès, notre comité a présenté l’exposition nationale et participé à un débat à la Bourse du Travail d’Alès.

MICHÈLE PERRINO

(1) L'association Les Amis du Prolé programme tout au long de l’année des activités artistiques et culturelles.